Actualités

Ateliers sur les Industries Extractives et le rôle des parlementaires

le 15 février 2017

Pour que l’industrie extractive agisse comme vecteur de développement durable, une forte participation des législateurs dans la surveillance de l’action gouvernementale est nécessaire. Voici le message principal que le Centre Parlementaire a livré au Guyana (le 2 Décembre 2016) et à Trinité-et-Tobago (le 5 Décembre 2016), où des ateliers ont été organisés pour les parlementaires avec l’appui du Haut-Commissariat du Canada à Trinité-et-Tobago. Jean-Paul Ruszkowski, Président Directeur-Général du Centre Parlementaire, et Oscar Schiappa-Pietra, expert péruvien en gouvernance du secteur extractif, ont mené des discussions sur le rôle du parlement dans la gouvernance du secteur extractif et sur le processus de mise en œuvre de l’ITIE (Initiative sur la transparence des industries extractives).

Au Guyana, les parlementaires s’inquiètent surtout de la gestion des revenus potentiels découlant des nouvelles découvertes de pétrole et de gaz, et de la façon de répondre aux demandes à court terme d’amélioration des services tout en investissant à long terme. L’impact du secteur extractif sur les populations autochtones est également d’une grande importance. L’atelier a souligné la nécessité de mettre à jour le Plan National de Développement afin de relever les défis posés par l’exploration pétrolière et gazière, ainsi que l’importance du processus de l’ITIE pour une gestion transparente.

Pour sa part, Trinité-et-Tobago a une expérience substantielle dans l’exploitation de ses ressources pétrolières et l’investissement des recettes fiscales qui en découlent. La Commission nationale de l’ITIE fonctionne avec efficacité et reconnaît l’importance d’associer les législateurs leur processus. La principale préoccupation soulevée lors de l’atelier a été la nécessité d’une législation qui inclut le processus ITIE et les engagements y afférents à long terme, obligeant le gouvernement à divulguer tous les paiements effectués par les entreprises de ce secteur et à rendre compte de toutes les dépenses qui engagent les revenus des industries extractives.

Ces ateliers ont réuni des parlementaires de la coalition gouvernementale et de l’opposition, des représentants de la société civile et d’autres parties prenantes telles que le Comité directeur de l’ITIE à Trinité-et-Tobago. Ils ont eu le mérite de sensibiliser sur les prochaines étapes de la marche vers une gestion des industries extractives plus transparente selon les circonstances particulières de chaque pays.

Cliquez ici pour voir le rapport ITIE de Trinité-et-Tobago 2014-2015.


Accueil      Nos actions      Nos Bureaux      Qui sommes-nous      Actualités et événements      Ressources      Contactez-nous